Troy Main St Presents The 2016 Spring Fashion Show (Troy, OH)





Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel

 

Beaucoup de vos projets sont liés à l’art, mais aussi au paysage, à la nature du sol… Je pense à Salzbourg sur la falaise, Rio sous l’eau, Abu Dhabi dans l’eau et sur l’eau d’une certaine façon.

Je suis d’accord. Chaque fois existe une relation de “matérialité”. C’est aussi le cas pour Guadalajara. Le projet est un monolithe sculpté dans le basalte qui compose la falaise. Comme posé en équilibre sur celle-ci, il surplombe la Barranca du haut de ses sept cents mètres de dénivelé. Ces créations sont une rencontre entre le programme et le lieu de construction, leur site originel. L’architecture est là pour magnifier les lieux.

 

Certaines personnalités du monde de l’art reprochent aux musées comme celui de Bilbao d’être sortis de nulle part en seulement quelques années, sans qu’une collection n’ait été constituée au cours des décennies précédentes. On les dit “superficiels”, plus destinés à attirer les touristes qu’à défendre une vision de l’art.

Je suis très critique avec ce genre de propos. Bilbao était une ville sinistrée, qui avait besoin de devenir une destination attractive autrement que pour ses activités industrielles, lesquelles disparaissaient. C’est arrivé grâce à l’art, grâce à un musée à l’architecture exceptionnelle, qui abrite des collections qui le sont tout autant. Les oeuvres de Richard Serra à Bilbao sont là pour l’éternité. C’est une chose absolument hallucinante.

 

 

“Pour le Louvre Abu Dhabi, je trouvais intéressant de faire en sorte que ce musée soit le leur. Qu’il appartienne à leur histoire, leur géographie, leur religion… je ne peux pas imaginer un musée “parachuté” dans ce lieu. En fait, c’est comme un souk.”

 

 

Nous arrivons au projet d’Abu Dhabi, initié par Thomas Krens [ancien directeur de la Fondation Solomon R. Guggenheim à New York]. Vous parlez de cultures qui ont besoin de s’exprimer par elles-mêmes, de montrer leurs valeurs au reste du monde. Pouvez-vous développer? En France, c’est un projet assez polémique.

Dans notre pays, la décision de prêter des collections et de créer le Louvre Abu Dhabi a été fortement critiquée par des intellectuels conservateurs qui ne comprenaient pas qu’un émirat veuille exposer des œuvres qui ne lui appartenaient pas. Allait-il rendre ces œuvres ? Les voler ? Des tas d’arguments totalement rétrogrades ont été avancés, qui font oublier la raison de fond. Ces États connaissent une économie florissante, comme ce fut le cas pour Venise, New York… Il faut toujours se poser la question de la transversalité culturelle à l’échelle planétaire, ça me paraît être le point de départ de la démocratie culturelle, économique et humaine.

 

Comment l’idée du musée d’Abu Dhabi est-elle née ?

Ce que je trouvais intéressant, c’était de faire en sorte que ce musée soit le leur. Qu’il appartienne à leur histoire, leur géographie, leur civilisation, leur religion. Je ne peux pas imaginer un musée “parachuté” à Abu Dhabi. En outre, il y fait très chaud et il pleut seulement trois jours par an. J’ai donc voulu créer un microclimat, un quartier qui vit aussi le soir. Avec de l’eau, évidemment, comme à Venise. J’ai renforcé cet aspect avec le dôme et son puits de lumière, qui permet à l’air chaud de s’échapper et aux visiteurs de se mettre à l’ombre. À partir de 20 heures ou 21 heures, les gens viennent se détendre, se divertir… C’est pourquoi il est important qu’il y ait de grandes expositions temporaires, des bars et des restaurants agréables. Et un musée pour les enfants. En fait, c’est comme un souk. Dans un souk, on voit des petits intervalles et des rais de lumière qui tombent de manière identique. Parallèlement. Ce sont les mêmes proportions. C’est le même principe.

 

La notion de musée de civilisation est aussi très présente. Ce musée, ce n’est pas l’histoire d’Abu Dhabi, c’est l’histoire du monde…

Nous voulions un dialogue entre les civilisations, un dialogue direct entre des œuvres provenant du monde entier. Mais inscrites dans une chronologie. Des œuvres produites au même moment, alors qu’elles ne se parlaient pas, se rencontrent. C’est intéressant de voir, avec ce prisme-là, la progression des relations entre objets, religions, écritures… Ce sont des collections qui vont évoluer. Pendant vingt ans encore, l’émirat va acheter des œuvres et constituer le fonds avec nous, puis il continuera seul.

 

Le musée sera composé de cinquante immeubles ?

Oui, une cinquantaine, on passe de l’un à l’autre, et l’élément eau est omniprésent. On voyage à travers les époques et les mouvements artistiques, jusqu’à aujourd’hui. Et puis, il y a la lumière. L’architecture arabe, c’est la géométrie et la lumière. Que cette géométrie de lumière créée par le dôme redessine cette ville monde, qu’elle se modifie sans cesse en fonction de l’heure du jour ou de la nuit, cela a un côté cosmographique. Nous tenions particulièrement à cet ancrage d’un trésor civilisationnel en relation avec le cosmos.

 

À l’heure où Daech détruit de nombreux monuments et s’attaque à la culture, le Louvre Abu Dhabi promet au contraire de préserver celle-ci dans sa diversité. Une dimension politique qui n’est pas négligeable…

Dans cette zone de conflit idéologique et religieux qu’est le Moyen-Orient, ouvrir les yeux sur le monde est évidemment un bienfait. Cette éducation doit être la plus transversale possible. Aujourd’hui s’impose une pensée univoque, et terroriste finalement, au sens initial du terme, une pensée obligatoire où la religion devient la loi. Des musées comme le Louvre Abu Dhabi peuvent contribuer à faire évoluer ces idées d’un autre âge.

 

Comment est-il possible de travailler d’une manière contextuelle avec autant de cultures, dans autant de lieux et aussi en profondeur ?

La “contextualité” est, par nature, l’exploitation de la différence. Il faut se battre contre le clonage généralisé. C’est ce que je propose à travers mes manifestes, mes attitudes, mes interpellations du politique, qui me caractérisent régulièrement. Il est plus facile de réagir – positivement – quand le contexte géographique, historique et architectural est singulier. Faire la même chose partout n’a aucun sens.

 

En 2005, vous avez écrit un texte,Le Manifeste de Louisiana, sur votre vision de l’architecture idéale. Quel serait votre musée idéal ?

Dans ce texte, j’explique qu’il faut exploiter toutes les qualités d’un lieu, en profondeur, en poésie, en nuance, en variation de lumière, en invention, en douceur, en humanité et en plaisir d’y être. Ça, c’est louisianien. J’aime dire que tous mes musées ont l’ambition d’être louisianiens.






Video: Macklemore x Ryan Lewis "WINGS" Official Music Video

101 Facts About Thanksgiving
Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel



Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel trends
Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel exclusive

Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel trends
Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel exclusive

Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel trends
Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel exclusive

Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel
On our site you can contemplate foto shirts, which wear people in 2019
Fashion week Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel for lady
Fashion week Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel for girls

2019 year style- Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel
2019 year lifestyle- Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel

Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel forecast to wear in on every day in 2019
Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel recommend to wear for winter in 2019

To acquire Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel picture trends
Buy Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel picture trends

Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel new photo
Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel new photo

photo Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel modern collection
foto Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel modern collection

Looks - Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel video
dress - Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean Nouvel video

Communication on this topic: Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean , le-louvre-abu-dhabi-expliqu-par-jean/
Communication on this topic: Le Louvre Abu Dhabi expliqué par Jean , le-louvre-abu-dhabi-expliqu-par-jean/

Related News

Heavenly Feet Womens Wine Wedge Casual Shoe-12077
Uniqlo Japan April same-store sales rise 1.3 percent
Le grand réveil de Parfums d’Orsay
New brands added to Stitch autumn 13 edition
EU ban cat and dog fur
Debenhams prepares for pending flotation
Top 60 Best Kitchen Stone Backsplash Ideas – Interior Designs
Richer Poorer opens its first U.S. pop-up
Fashion statistics Sweden
Boston Style Fashionable Male Tie Breaker